Dossier Fibre optique- Kin-Kiey Mulumba : » Jai hâte à ce que cette affaire soit tirée au clair comme toutes les autres »

Dossier Fibre optique- Kin-Kiey Mulumba :  » Jai hâte à ce que cette affaire soit tirée au clair comme toutes les autres »

Le Parquet général près la Cour d’appel de Kinshasa-Matete a ouvert, mercredi 29 juillet 2020, une information sur la gestion des 50 millions USD de la fibre optique. Kin Kiey Mulumba, alors ministre des PT-NTIC, n’a pas tardé à réagir en ce qui concerne l’information judiciaire de ce dossier.

Il explique que le projet WACS, qui vise à connecter 14 pays africains à la fibre optique pour utiliser Internet à haut débit, était un échec pour la République démocratique du Congo.

 » Je répète : quand j’ai pris les PT-NTIC, l’échec du projet WACS était acquis pour notre pays. L’Afrique avait basculé sur la fibre, Joseph Kabila avait fait arrêter deux individus, un DG avait été révoqué. Kin kiey Mulumba n’a signé aucun contrat  » , s’est défendu l’ancien ministre des PT-NTIC sur son compte tweeter.

Il poursuit :

 » J’ai hâte à ce que cette affaire soit tirée au clair comme toutes les autres, les différents ministres (Portefeuille, Finances, PT-NTIC de l’époque et les DG de l’OCPT) être appelés à témoigner. Et détournement, si détournement il y a eu, être déterminé par la justice  »

Faisant référence au discours du Chef de l’État, Félix Tshisekedi, du lundi 29 juin 2020, le candidat à l’élection présidentielle du 30 décembre 2018 et ancien ministre des PT-NTIC, le professeur Tryphon Kin Kiey Mulumba avait appelé le président de la République à «fouiner» dans le dossier du Point d’atterrage de la fibre optique de Muanda, dans la province du Kongo Central.

En outre, il félicite l’ancien président Joseph Kabila qui avait arrêté des individus retenus au Conseil National de Sécurité par Pierre Lumbi, de son vivant, pour le scandale de la fibre optique.

« J’appelle et réitère avec force et puissance que le Pr @fatshi13 fasse «fouiner» dans le dossier du Point d’atterrage de la fibre optique de Muanda que j’ai sauvé. Je félicite le Pdt #Kabila qui, avant mon arrivée, avait arrêté des individus retenus au CNS par feu Pierre Lumbi, » a-t-il écrit mardi 30 juin 2020.

Dans son discours du 29 juin 2020, le président de la République a promis de fouiner sur les projets qui ont donné lieu à d’importants coulages des ressources publiques en toute impunité.

« Je souhaite que l’expérience douloureuse révélée au cours du procès en rapport avec le Programme des 100 jours tourne définitivement la page de la longue série de projets et programmes qui, à travers l’histoire, ont donné lieu à d’importants coulages des ressources publiques en toute impunité, » a-t-il déclaré dans son discours.

Et d’ajouter:

« Je pense notamment au Projet de Bukangalonzo, aux multiples cessions d’actifs miniers, aux projets de construction d’infrastructures routières,
aéroportuaires et j’en passe. Le défi du Congo, le défi du peuple congolais, c’est de sortir de la répétition pour s’inventer un destin. A tout prix, nous
devons y parvenir et nous allons y arriver».

Selon plusieurs rapports, la passation du marché public sur l’installation de la fibre optique en RDC s’est effectuée sans respect des principes édictés par loi relative aux marchés publics.

Selon le rapport de la commission parlementaire sur le projet fibre optique présenté à l’Assemblée nationale le 18 mai 2015, à la Direction générale du contrôle des marchés publics, le dossier DORECO, l’entreprise qui a acquis le marché en février 2012, ne se retrouve nulle part.

La conduite du projet est teintée, en amont et en aval, de violations qui attestent la légèreté avec laquelle s’est traité le dossier de la fibre optique.

Cette enquête s’impose donc pour connaître les tenants et les aboutissants de ce dossier.

Politico.cd/Thierry Mfundu

Kimosi.info

Kimosi.info

Kimosi.info est un site web d'information générale, d'analyse, d'investigation, etc. Nous sommes un groupe des jeunes formé en journalisme du web par l'initiative code4africa, dans le but de lutter contre les fake news qui pullulent sur la toile et informé les internautes sur la situation politique, economique, historique, touristique de la RDC.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *