Violences entre les militants de CACH et du FCC : Gentiny Ngobila réunit les hauts cadres de deux plateformes politiques

Les commentaires des actes du président de la République à l’Assemblée nationale où il est politiquement irresponsable sont à l’origine des dernières violences observées à Kinshasa et dans quelques villes en provinces entre principalement, d’une part, les militants de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) parti politique du président Félix Antoine Tshisekedi et qui fait partie de la plateforme politique Cap pour le Changement (CACH), et de l’autre ceux du Parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie (PPRD) dont l’autorité morale et l’ancien président Joseph Kabila, et membre du regroupement politique Front commun pour le Congo (FCC).

Gentiny Ngobila réunit les hauts cadres de Fcc et Cach-

Face à cette situation chaude, le gouverneur de la ville de Kinshasa, Gentiny Ngobila Mbaka a conduit, le jeudi 13 juin 2019 à l’Hôtel de ville de Kinshasa, une réunion importante entre les hauts cadres de quelques partis politiques du CACH ainsi que ceux du FCC. « L’objectif poursuivi dans cette réunion était l’appel au calme des militants de ceux deux plateformes politiques à la suite des incidents enregistrés dans la ville province de Kinshasa, du lundi 10 au mercredi 12 juin dernier. Les participants à cette réunion ont, après échanges fructueux, désapprouvé toutes formes de violences et destructions des permanences de certains partis politiques », indique le communiqué de presse de la cellule de communication de l’Hôtel de ville de Kinshasa.

Au sortir de cette réunion, le secrétaire général de l’UDPS, Augustin Kabuya, a, face à la presse, réaffirmé que les deux familles politiques sont en coalition de gestion de pouvoir. Il a par ailleurs signifié qu’une déclaration conjointe sera rendu public dans les heures dans un avenir très proche.

Matin Infos

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Solve : *
30 ⁄ 15 =