Tshisekedi décide de la gratuité des soins de santé pour les militaires et leurs dépendants

Les militaires de la République démocratique du Congo (RDC) et leurs dépendants vont désormais bénéficier de la gratuité des soins et de la prise en charge médicale de qualité à l’hôpital militaire central du camp Kokolo, a décidé le président de la République, Félix Tshisekedi, selon le chef d’état-major général de l’armée.

 

Cette décision a été annoncée le 14 juin dernier par le chef d’ Etat – major général de l’armée, le général d’armée, Celestin Mbala Munsense , lors d’une cérémonie (le 14 juin) de l’inauguration de l’imagerie médicale et de la remise d’un important lot des produits pharmaceutiques à l’hôpital central du camp Kokolo.

 

Officiellement, les soins de santé sont gratuits pour les militaires et leurs proches depuis des années, mais cette mesure était peu observée, faute des moyens pour le corps sanitaire des forces armées de la RDC (FARDC).

 

Ces hôpitaux jadis prisés sont confrontés à une rupture chronique de stock depuis de nombreuses années.

Cette gratuité sera observée dans toutes les formations médicales militaires du pays, selon un communiqué rendu public lundi par le commandant du Service de communication et d’information des forces armées (SCIFA), le général-major Léon Richard Kasonga.

 

Les hôpitaux militaires sont sous – équipés. Celui du Camp Kokolo est, après celui de la Cité de l’Union Africaine (UA), la deuxième formation médicale militaire à être dotée d’un service d’imagerie médicale moderne, selon le communiqué de l’armée.

 

L’hôpital du camp Kokolo a également reçu un lot important de médicaments et intrants médicaux.

 

“Cela  va soulager les conditions de vie des militaires et de leurs dépendants dont le taux de morbidité et de mortalité est parmi les plus élevé au pays”, souligne le communiqué.

La dotation des hôpitaux militaires en médicaments pour l’effectivité de la gratuité des soins concerne également toutes les unités médicales fixes et tactiques des FARDC, précise le même communiqué.

 

La Force aérienne “a été mobilisée” pour les acheminer vers chaque destination, d’après le texte.

L’effectivité de la prise en charge médicale dans les hôpitaux militaires est inscrite dans le cadre du programme des 100 premiers jours du Président Tshisekedi.

Actualité.cd

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Solve : *
16 × 7 =