Sankuru : Joseph-Stéphane Mukumadi envoie Mende dans la corde

Après plusieurs reports, l’élection des gouverneurs et vice-gouverneur a finalement eu lieu ce samedi 20 juillet au Sankuru. C’est Joseph-Stéphane Mukumadi qui a été élu par les députés provinciaux avec 18 voix sur 25 votants.

La réaction du candidat de la Convention des Congolais unis (CCU), Lambert Mende ne s’est pas fait attendre. A l’en croire, les députés provinciaux de Sankuru ont été corrompus pour élire un indépendant proche de l’UDPS, le parti politique du chef de l’Etat, Félix Tshisekedi. Mr Mende n’explique pas autrement sa défaite alors que le Sankuru est le bastion du FCC qui a dans son escarcelle 22 députés sur 25.

Anéanti par cette défaite, l’ancien porte-parole du gouvernement a décidé de ne pas déposer un recours et de rentrer à Kinshasa pour siéger à l’Assemblée nationale.

Après la réhabilitation par le Conseil d’Etat de la candidature de Joseph-Stéphane Mukumadi à l’élection au gouvernorat de Sankuru, Lambert Mende avait décidé de porter l’affaire devant les juges de la Cour constitutionnelle pour illégalité du calendrier publié par la CENI. Pour Lambert Mende, la décision du Conseil d’Etat sur laquelle la CENI s’était appuyée pour modifier le calendrier et la liste des candidats, était une décision contraire à l’article 27 de la loi électorale qui prévoit que, lorsqu’une cour d’appel a pris une décision concernant les contentieux des listes, cette décision est prise en dernier ressort et ne peut faire l’objet d’aucun recours.

Manifestement, les juges de la haute cour ne partagent pas cette lecture des choses. Ainsi, ont-ils rejeté la requête introduite par Lambert Mende et ont maintenu la candidature de Mukumadi.

Bon nombre d’observateurs de la scène politique congolaise ne prennent pas au sérieux l’argument de corruption brandi par Mende pour justifier sa défaite. Ils notent que hier, le même Mende qualifiait son concurrent Joseph Mukumadi d’étranger et, avait déclaré qu’il n’allait pas concourir avec le ressortissant d’un pays étranger pour éviter que la province de Sankuru devienne une colonie européenne.

Au regard de l’évolution des faits, certains analystes soutiennent que Lambert Mende savait déjà qu’il avait perdu cette élection à l’avance et s’adonnait à des manœuvres dilatoires.

Digitalcongo.net

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Solve : *
20 − 5 =