Les États-Unis imposent des sanctions à Nangaa, Lwamba Bindu et Aubin Minaku

Les États-Unis imposent des sanctions à Nangaa, Lwamba Bindu et Aubin Minaku

Les États-Unis imposent des sanctions à plusieurs personnalités de haut rand en République Démocratique du Congo, rapporte un communiqué du département d’État ce vendredi.

Il s’agit du Président de la CENI Corneille Nangaa, son Premier vice président Norbert Basengezi, l’ancien Président de l’assemblée nationale Aubin Minaku et de Benoît Lwamba, le Président de la Cour constitutionnelle. Mais aussi de plusieurs autres fonctionnaires électoraux et militaires.

Selon le communiqué, ces personnalités sont sanctionnées en raison de leur implication dans une corruption liée au processus électoral et des violations graves des droits de l’homme. Par conséquent, les Etats-Unis leur imposent une restriction de visa d’entrée sur le territoire américain.

« Ils agissaient en toute impunité aux dépens du peuple congolais et faisaient preuve d’un mépris flagrant pour les principes démocratiques et les droits de l’homme », accuse Washington.

Attention toutefois, ces mesures ne visent pas les autorités actuelles au pouvoir en RDC, prend soin de préciser la diplomatie américaine. « Les actions annoncées aujourd’hui sont spécifiques à certains responsables et non au peuple congolais ou au gouvernement nouvellement élu. », souligne le communiqué.  « Cette décision reflète l’engagement du Département d’État à travailler avec le nouveau gouvernement de la RDC pour concrétiser son engagement déclaré à mettre fin à la corruption et à renforcer la démocratie et la responsabilité, ainsi que le respect des droits de l’homme. »

Par CAS-INFO

kimosi

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Solve : *
22 × 18 =