LE CAS DE “MR. JOAO LOURENCO”, LE PRÉSIDENT DE L’ANGOLA EST DIFFERENT DE MR. FELIX, LE PRESIDENT DE LA RDC

Pour des congolais naïfs qui prennent la politique pour la religion là où il faut seulement croire et tout ira, et qui croient que Félix Tshilombo, une fois “a la presidence”, aura facilement le moyen de surprendre Joseph Kabila pour lui arracher une partie ou la totalité du pouvoir, comme l’actuel président angolais avait surpris son prédécesseur Mr. Eduardo dos Santos, qu’ils raisonnent bien.

En Angola, Joao Lourenco a une majorité au Parlement; ce qui lui a donné une marge de manoeuvre pour executer ses plans. Ce qui n’est pas le cas pour Félix Tshilombo. Le Parlement actuel est acquis au (Front Commun pour la Congo (FCC) fidèle à Joseph Kabila ayant 355 sièges contre seulement 31 pour l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS) acquis à la cause de Felix Tshilombo.

Deuxièmement Joao est un grand militaire (un Général d’Artillerie) qui contrôle l’armée angolaise, la Banque Centrale, le Ministère de la Defense, le Ministère des Affaires Étrangères, le Ministere de l’Intérieur, les Services Secrets. Ce qui n’est pas le cas pour Tshilombo qui va régner sans gouverner, sans contrôler aucun de ces “Ministères Régaliens”, c’est-à-dire des ministères de souveraineté de l’État, qui donnent un réel pouvoir au president d’un pays! Dans la configuration actuelle, tous ces ministères restent dans les mains de Joseph Kabila et de sa coalition.

Avant de devenir président de l’Angola, Joao fut gouverneur de la province de Moxico en 1984, puis ministre de la Défense de 2014 à 2017. Donc il connait bien la boîte dans laquelle il évolue, contrairement à Tshilombo qui n’a jamais exercé de fonction gouvernementale, et pour qui tout sera nouveau. Aussi, il lui faudra du temps pour vraiment savoir qui fait réellement quoi autour de lui dans cet univers encore totalement aux mains de l’énigmatique Joseph Kabila.

Troisièmement, l’Angola n’est ni partiellement ni entièrement occupé, ni infiltré par des forces obscures étrangères comme c’est le cas de la RD Congo. Et tout le monde sait très bien que ces forces obscures sont là par la volonté de Joseph Kabila et de ses alliés ougandais et rwandais.

La liste est longue. Prenez d’abord ceci et continuez vos propres recherches.

Quelqu’un va me dire que Felix va dissoudre l’assemblée nationale en cas de conflit des institutions tel que stipulé dans l’article 148 paragraphe 1 qui dit qu’”en cas de crise persistante entre le Gouvernement et l’Assemblée Nationale, le président de la République peut, après consultation du premier ministre et des présidents de l’Assemblée Nationale et du Sénat, prononcer la dissolution de l’Assemblée Nationale.
Ici il est clair que dans le jeu politique actuel, la primature reviendra à Vital Kamerhe, selon l’accord signé par Félix et Kamerhe à Nairobi dans le cadre de la création de leur coalition CACH. L’Assemblée Nationale reviendra au FCC et le Sénat encore au FCC. Donc Felix ne pourra dissoudre l’Assemblée nationale parce que les Présidents de cette Assemblée et du Sénat, acquis à la cause de Joseph Kabila, refuseront cette proposition.

Mais le même article 148 paragraphe 2 dit qu’ « aucune dissolution ne peut intervenir dans l’année qui suit les élections, ni pendant les périodes de l’état d’urgence ou de siège ou de guerre, ni pendant que la République est dirigée par un président intérimaire!”

Ici tout est clair. Si Felix Tshilombo président veut dissoudre l’Assemblée Nationale, il ne peut pas le faire en 2019 (cette année qui suit les élections). Donc il va faire avec qu’il le veuille ou pas. Aussi s’il veut forcer les choses, la Kabilie ayant la mainmise sur l’armée, peut créer un conflit armé, spécialement dans l’Est de la RDC qui doit rester une arrière-cour du Rwanda et de l’Ouganda selon les accords signés par Félix en Ouganda. Donc après avoir créé cette crise armée, la Kabilie, majoritaire au Parlement, va vite pousser pour décréter un « état d’urgence ou de guerre ».

Andrews B.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Solve : *
15 × 12 =