Entreprenariat Motivation

Doit on continuer à faire confiance à tous ces coachs qui n’ont pas su faire gagner ne fus qu’un candidat sur les 485 élus aux nationales ni ceux des provinciales”?

Une amie me pose cette question : “doit on continuer à faire confiance à tous ces coachs qui n’ont pas su faire gagner ne fus qu’un candidat sur les 485 élus aux nationales ni ceux des provinciales”?
J’avoue que j’étais mal à l’aise de parler de ça parce qu’il y a plusieurs paramètres qui sont entrés en jeux (même si ce n’est pas une excuse vu qu’un coach doit avoir une capacité d’anticipation et un flair intuitif aigui).

Mais, il faut savoir avant tout en quoi on est coach, car il y a des spécificités (même si d’autres personnes sont rarement dotées des atouts éclectiques). Je connais des coach d’entreprises qui ne se sont pas hasardés sur ce terrain de la campagne politique et ils sont biens dans leur peau.
Bon, elle (mon amie) me dit qu’il y a des coachs en tout… 

Autre question, qui peut bien faire élire ? Le coach ou l’influenceur ? Chacun est utile selon les objectifs à atteindre. Quand on est coach ou strategiste politique ça aide utiliser intelligemment sa casquette de “influenceur” si on en a en plus d’être coach. Toute fois, un “influenceur ne peut pas se substituer en coach sans en avoir les pré requis (à ne pas confondre avec la “certification”).

P. S. Le plus souvent, j’aime le résultat que la certification ou le gros titre.

N’oubliez pas qu’un client satisfait c’est une promesse d’un nouveau deal.

Restons concentrés sur ce qu’on aime et rendons les autres heureux par la qualité du travail que nous leur offrons et non pas par la quantité de critique que nous faisons aux autres.

Clin d’oeil à ceux qui ont fait passer 5 candidates.

Eugène Kandolo Kpossible

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Solve : *
20 − 9 =